samedi 9 avril 2011

Ça va vite maintenant. Le gobetis est terminée sur les murs de brique. J'ai aussi enduit le plafond de la chambre. L'enduit de lissage Fermacell ne s'est pas comporté comme attendu. J'ai utilisé 12kg pour 20m2 au lieu de 200g / m2, soit 3 fois plus !! La raison était probablement la date des bidons... j'ai trouvé la consistance très épaisse. Clairement, la date était dépassé d'au moins un an :( Ça a dû aussi me prendre le triple de temps... Petit truc, j'ai utilisé une diane de plâtrier (soi-disant) avec les bords biseautés à un fil coupant.

A part ça, je m'attaque maintenant au grand mur de galet de la grande pièce. Pfff, pas une mince affaire. D'abord aujourd'hui piquetage des têtes de galet pour retirer le ciment collé qui n'est pas parti avec l'enduit. C'était il y a 18 mois ! Remontage des galets écroulés au passage ainsi que ceux tombés au décrépissage.

La chaux que j'utilise en ce moment est de la Nathural de chez Lafarge. Précédemment appelée Chaux Blanche, elle est réputée pour les mur anciens. Elle est plutôt agréable à travailler. La prise est assez rapide. Mélangée à du sable d'Aurignac, le ton légèrement rosé est vraiment sympa. Je l'ai d'abord utilisée pour rejointoyer la cheminée.



Ce sable d'Aurignac se trouve chez le petit revendeur matériaux de Morlaas et vraiment le plus petit, le même d'ailleurs qui vend du sable fin blanc des Landes et des chaux NHL5 / 3.5 / blanche ou non. Et pour cause, avec l'église Sainte Foy... Il paraît qu'on trouve aussi toute sorte de produits à base de chaux du côté d'Arzac.

Cet aurignac est clairement destiné à du crépis extérieur et non à de l'enduit. C'est du concassé de calibre 0-6 avec très peu (voir pas?) de fines. C'est problématique pour les travaux courants car le mélange n'est pas souple et requiert davantage de liant. Pour le gobetis, le calibre est bon, les grains sont anguleux mais j'ai dû ajouter du sable fin malgré le dosage corsé du gobetis ! Autrement le mélange éclatait sur le mur, puis impossible de l'étaler.

La projection de l'enduit est simple en soi. Un coup de main à prendre pour 1) que ça adhère sans en mettre partout, 2) obtenir l'épaisseur souhaitée. Tout dépend des caractéristiques du produit. Dans tous les cas, il doit être bien dosé avec au minimum 1 de liant pour 2 de sable. Le résultat doit être parfaitement couvrant, dans les 5mm d'épaisseur, surtout ne pas resserrer pour assurer l'accroche de la couche suivante. Les grains saillants doivent être bien pris dans le liant. Laisser sécher / durcir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire